Réponses aux Questions posées par les délégués CGT en avril 2018

CGT 1/ #balancetonporc d’entreprise D’après le journal 20 minutes dassault systemes aurait adhéré à l’appli Jubiwee : “ Se plaindre de son patron ou de ses collègues ? Avec l’appli Jubiwee c’est possible” Est ce une vrai information ? Est ce déjà actif ? Y a t il eu des communications ?
Réponse : Cette question n’est pas une réclamation au sens de l’article L. 2313-1 du Code du travail ; une réclamation est une demande individuelle ou collective relative aux salaires, à l’application du Code du travail et des autres dispositions légales concernant la protection sociale, la santé et la sécurité, ainsi que des conventions et accords applicables dans l’entreprise.

CGT 2/ Appeau pour salariés à Métal Il y a 5 ou 6 vélos dassault systèmes sur le parking vélo de métal, mais lorsque l’on demande d’en emprunter un, les gardiens n’ont pas les clés et nous envoient aux accueils de T.E. ou Feu. Pourquoi ?
Réponse : Cette question n’est pas une réclamation au sens de l’article L. 2313-1 du Code du travail ;

CGT 3/ Des développeurs en France se plaignent de la qualité du travail des équipes de support CATIA en Inde. Est il prévu de relocaliser cet activité en France ?
Réponse : Cette question n’est pas une réclamation au sens de l’article L. 2313-1 du Code du travail ; une réclamation est une demande individuelle ou collective relative aux salaires, à l’application du Code du travail et des autres dispositions légales concernant la protection sociale, la santé et la sécurité, ainsi que des conventions et accords applicables dans l’entreprise.

CGT 4/ Respect des temps de repos Dans les couloir et les kfet, nous entendons de plus en plus de collègue se plaindre d’avoir été obligé (ou s’être auto obligé) de travailler la nuit pour développer le soft du Cloud ou monitorer son installation. En tant que collègue et que représentant du personnel, cela nous met très mal à l’aise. D’une part, parce que les collègues qui respectent le code du travail, ne peuvent pas être aussi compétitif que ces collègues.
D’autre part, parce que ceux qui ne le respectent pas (contraint ou non) se mettent en danger devant nous, tout en refusant d’être aidé. La RH a-t-elle les moyens de constater que certains collègues ne peuvent pas respecter les temps de repos ? Si non, la RH va et elle se doter des moyens de le faire ? Si oui, la RH surveille-t-elle les collègues qui ne respectent pas les temps de repos ?
Réponse : Via le système de badgeage, dès lors qu’un collaborateur ne respecte pas ses temps de repos, son manager en est automatiquement informé par email. Par ailleurs, des rappels sur les durées légales de travail et temps minimaux de repos sont régulièrement faits auprès des managers, notamment via la formation des nouveaux managers et via des communications régulières.

CGT 5) Entretenir les entretiens Certains Managers ne font pas d’entretiens de performance annuels et d’objectifs avec leurs collaborateurs, mais leur demandent simplement de remplir l’outil (P&DC/My Compass). Une piqûre de rappel de la RH ne semble rien changer à cette pratique. L’accord GPEC du 17 juin 2016 stipule : « Cet entretien, dont l’objectif premier consiste en la fixation des objectifs puis l’évaluation de leur réalisation, constitue également un moment privilégié pour échanger sur les besoins de formation et les compétences. Il participe d’une démarche globale de développement des collaborateurs. » Comment pensez-vous sensibiliser les Managers pour que chaque collaborateur de DS puisse bénéficier d’un « véritable » entretien annuel de performance et d’objectifs et influencer son développement de carrière ?
Réponse : Des rappels réguliers sont faits par les POP aux managers. Le collaborateur rencontrant des difficultés sur ce sujet est invité à se rapprocher de son POP.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *